L’Alliance Agraire veut aussi voir les chances du libre-échange avec l’UE. L’Alliance Agraire veut associer un éventuel accord de libre-échange avec la durabilité et le renforcement de tout le secteur agro-alimentaire, ceci également pour le commerce avec les pays du sud pour les accords commerciaux bilatéraux. Davantage de commerce doit être associé à davantage de durabilité et davantage de valeur ajoutée pour les agricultrices et les agriculteurs. En Suisse, nous y parvenons avec une stratégie de qualité. Miser aveuglément sur le libre échange est une recette pour l’avenir aussi peu efficace qu’une politique protectionniste. 


Des importations durables en Suisse ?

11.10.2016 : Nous élargissons le dialogue avec une étude de l’université de Berne, Elisabeth Bürgi Bonanomi, docteur en droit,  Centre for Development and Environment CDE sur mandat de l’Alliance Agraire.


Nachhaltige_Agrarimporte.pdf

Innovation dans la chaîne agroalimentaire plutôt que résignation

Le potentiel de confiance élevé que les consommatrices et les consommateurs accordent à l'agriculture suisse est prouvé par le comportement commercial et par des sondages. Les efforts fournis dans les domaines du bien-être des animaux et de la production écologique sont reconnus. L'amélioration déjà en cours de la palette de produits par des spécialités régionales et des appellations d'origines contrôlées sont une preuve du pouvoir d'innovation. L'Alliance Agraire s'engage en plus pour une collaboration constructive tout au long de la filière de commercialisation des denrées alimentaires. En outre, même avec des frontières ouvertes, la politique agricole suisse demeure autonome. Paiements directs, moyens pour le marketing, recherche, formation et formation continue renforcent le système. 

 

 

 


 
© Agrarallianz | Alliance Agrarire
Kornplatz 2 | 7000 Chur | Tel. +41 (0)81 257 12 21 | Fax +41 (0)81 257 12 29 | info@agrarallianz.ch